Loading color scheme

Article Creusot Infos : « La French Fab de Saône-et-Loire portée par BSE et ATS »

Elle a été créée à l’initiative des entreprises BSE et ATS et a été présentée à la Ministre.

 

Si la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau est considéré, à juste titre, comme un territoire de «grosse industrie», elle a aussi d’autres pépites. C’est le cas d’ATS, à Montchanin et de BSE au Creusot. Les deux ont officialisé lundi, devant Agnès Pannier-Rutacher, la création de la «French Fab» de Saône-et-Loire. Un label qui s’adresse d’abord aux PME et aux PMI, mais aussi aux TPE et évidemment aux grands groupes industriels.
Il s’agit d’additionner les talents pour mieux répondre aux besoins des entrepreneurs et notamment à ceux des industriels.
Cette French Fab a été présentée par Sandrine Lonak de BSE et Romain Pellet de l’entreprise ATS. Ils l’ont fait avec foi et enthousiasme. Car les succès de industriels de demain se construisent aujourd’hui.
«En Saône-et-Loire et sur le plan national des projets émergent, essaiment, se développent pour créer de l’emploi et des richesses, de la solidarité, sauvegarder et valoriser les écosystèmes, redynamiser les territoires et faire rayonner la France dans le Monde», a t il été expliqué.
«En diffusant des expériences innovantes, des succès générateurs d’impact dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux, nous avons la conviction de pouvoir susciter l’envie à des jeunes diplômés mais aussi à des salariés confirmés de rejoindre notre Industrie de Saône et Loire».
La reconnaissance de l’excellence et de la créativité est un autre objectif, «car il est urgent de découvrir les pépites industrielles du département, pour identifier les synergies».
A leur sujet, Sandrine Lonak et Romain Pellet ont pris en exemple Michelin qui s’appuie sur «l’excellence de la recherche au Creusot sur les problématiques de vision pour améliorer la performance de son usine de Blanzy».
Une dynamique et synergies résumée par Sandrine Lonak : «Chassons en meute !»
Et c’est un magnifique coq que Rodolphe Roy, le dirigeant d’ATS, a remis à la Ministre, pour symboliser le lancement de la French Fab en Saône-et-Loire.

Alain BOLLERY

 
 
 
 
 
 
 

Leave your comments

Comments

  • No comments found